par Juil 30, 2023DeFi

Art et Web3 | Cosmos | dApps

De l’art de la décentralisation : rencontre avec Antoine Breuil et Yohan Grignou fondateurs de Samouraï Coop et Teritori (TORI)

L’univers de la blockchain et des cryptomonnaies est en constante évolution. Des acteurs clés contribuent à le façonner, parfois dans l’ombre et parfois publiquement. La France est le berceau de nombreux talents qui sculptent notre environnement crypto, et nous avons décidé de les rencontrer.

Après avoir exploré les terres des NFT avec Alex Ransonnet, PDG de Fungible Apparel, il est temps pour nous de poursuivre notre exploration de la blockchain et de retourner sur les terres de la DeFi avec Antoine Breuil, co-fondateur de Teritori et co-fondateur de Samouraï Coop. Nous avons ainsi eu l’occasion de rencontrer Yohan Grignou, second co-fondateur de Samouraï Coop et de continuer notre apprentissage crypto.

Le Web3 a ouvert la voie à une nouvelle ère technologique caractérisée par la décentralisation, les protocoles cryptographiques avancés et une quête d’accessibilité pour tous. Dans cette dynamique, l’interview de Yohan et Antoine révèle une vision axée sur quatre notions clés. En effet, au cœur de leur projet coopératif, ils aspirent à créer un écosystème collaboratif où artistes, créateurs de contenu et développeurs se rassemblent pour repousser les limites de la technologie.

Samouraï Coop : quand la décentralisation permet une nouvelle vision de la coopération

La décentralisation, terreau de la libre expression, l’engrais de la coopération

La décentralisation est l’un des piliers de la DeFi. Elle consiste à distribuer le pouvoir et la prise de décision à travers un réseau d’acteurs plutôt que de les concentrer entre les mains d’une entité centrale. Dans ce sens, Yohan et Antoine ont fait de la décentralisation la pierre angulaire de leur projet coopératif. En réunissant des artistes, des créateurs de contenu et des vidéastes, ils créent un écosystème collaboratif où chacun apporte sa contribution unique, favorisant ainsi l’innovation et l’évolution continue.

Dès lors, il s’agit de permettre aux artistes de s’exprimer librement et de participer à des collaborations, le tout sans entrave. Cette approche encourage une prise de décision collective et met en avant l’idée que les solutions émergent de la coopération plutôt que d’une direction autoritaire émanant d’une société de production.

Les Protocoles cryptographiques, les clés de la sécurité

La sécurité et la confidentialité sont des éléments essentiels du Web3, rendus possibles grâce aux protocoles cryptographiques avancés. Nous avons pu d’ailleurs le voir lors de notre rencontre avec Abdel de Starknet.

Ces protocoles permettent d’assurer l’authenticité des données, des transactions et des communications sur le réseau et assurent ainsi l’intégrité et la légitimité des collaborations. Ainsi, grâce aux protocoles cryptographiques, Samurai Coop et leurs collaborateurs peuvent garantir la confidentialité des informations, éviter les falsifications et assurer la fiabilité de leurs échanges. Cette approche sécurisée est essentielle pour maintenir la confiance dans l’écosystème coopératif qu’ils cherchent à bâtir.

« Déterminer les besoins du Web3 »

Telle est la mission de Samouraï Coop. L’accessibilité et la démocratisation du savoir sont des valeurs fondamentales pour Antoine et Yohan. Malgré les défis financiers auxquels ils sont confrontés, nos deux invités ont à cœur de partager librement leurs films et leurs connaissances techniques avec le plus grand nombre grâce à la décentralisation. Ils estiment que les innovations Web3 doivent être accessibles à tous et ne doivent pas être réservées à une élite.

Leur coopérative fonctionne comme un laboratoire d’expérimentation, où ils documentent leurs découvertes pour les partager avec leur réseau d’artistes et de créateurs. Cette approche pragmatique favorise l’apprentissage collectif et permet de briser les barrières entre les experts et les novices, entre le Web2 et le Web3.

De Samouraï Coop à Cosmos : Teritori (TORI), la super DApp

Teritori, une application décentralisée sur Cosmos

Pour rappel, une DApp, ou Decentralized Application, est une application distribuée qui s’exécute sur une blockchain plutôt que sur un serveur centralisé. Les DApps tirent parti de la technologie blockchain pour créer un système décentralisé, sécurisé et transparent. Elles ont été popularisées par Ethereum, qui a introduit le concept de smart contracts, des programmes informatiques autonomes qui peuvent être exécutés sur la blockchain.

Par ailleurs, les DApps peuvent être utilisées pour une variété d’applications, allant des jeux aux plateformes de trading en passant par les systèmes de vote et les applications financières décentralisées, permettant une plus grande transparence et une plus grande sécurité, tout en offrant aux utilisateurs un meilleur contrôle sur leurs données et leurs transactions.

Ainsi, lors de l’interview, Antoine a également évoqué, un autre projet qu’il a cofondé, Teritori, une DApp née d’un hackathon. Teritori introduit un protocol permettant la délégation de jetons tout en les laissant sur des plateformes d’échanges. C’est le staking. Rappelez-vous, nous en avions parlé dans cet article.

Les Dapps ouvrent de nouvelles perspectives aux développeurs, qui peuvent désormais explorer des directions techniques risquées sans mettre en danger leurs autres projets. Dans le cas présent, Teritori offre une expérience utilisateur simplifiée en éliminant les frictions liées aux wallets complexes sur Cosmos.

teritori

Teritori, des outils Web 3 inspirés du Web 2

La vision de Teritori repose sur la conviction que les organisations bénéficient du partage de connaissances et d’outils pour accélérer le développement. Tiens, ça nous rappelle Samouraï Coop.

Leur mission est de créer des outils qu’ils souhaitent eux-mêmes utiliser en mettant l’accent sur la décentralisation, Teritori cherche ainsi à offrir des alternatives décentralisées et simples aux outils centralisés et applications couramment utilisés dans le monde du Web2 selon ces 3 principes :

1. Affirmer l’identité dans le Web3 : Teritori vise à donner aux utilisateurs la possibilité d’affirmer leur identité dans le Web3 et de protéger leur réputation. Les interactions au sein de l’écosystème Web3 reposant largement sur la validation de la communauté, la protection de l’identité et de la réputation devient cruciale pour établir la confiance et favoriser des collaborations significatives.

2. Renforcer les DAOs avec des Outils Fondamentaux : Teritori vise à fournir tous les outils fondamentaux nécessaires au fonctionnement et au développement d’un DAO. En proposant un ensemble complet de fonctionnalités, Teritori s’efforce de rationaliser la gouvernance et les aspects opérationnels des organisations décentralisées.

3. Expérience MultiChain : Teritori cherche à relier les communautés de différentes blockchains et d’autres réseaux, assurant ainsi une expérience multi-chain en toute simplicité.. Cette interconnectivité permet une collaboration plus fluide et un échange de données entre divers réseaux de blockchain.

Vous avez maintenant toutes les clés en mains pour découvrir cette dixième interview blockchain addict et embarquer une fois de plus au cœur de la décentralisation.

Bon visionnage !