par Juin 4, 2023Blockchain, DeFi

dApps | Ethereum | Langage développeur | Layer 2

Ethereum et Layer 2 : Abdel de Starknet à StarkWare

Pour notre première interview Blockchain Addict, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Kam Benbrick, de l’équipe d’Imperator. co validateur sur la blockchain. Après une semaine passée, continuons notre crypto épopée en compagnie d’Abdel Bakhta de l’écosystème Starknet. Ethereum, DeFi et Layers 2 sont au programme. On vous emmène ?

Ethereum, blockchain et DeFi : Starknet, un Layer 2

Cela va devenir une habitude entre nous, mais avant d’aborder l’interview d’Abdel, il est préférable de maîtriser quelques notions.

La blockchain Ethereum

Avec Bitcoin, Ethereum est l’une des plus importantes blockchains de l’écosystème. Pour rappel, la blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’information de manière décentralisée et sécurisée. Elle repose sur un réseau de nœuds interconnectés qui enregistrent et valident les transactions de manière transparente. La notion de blockchain est bien sûr complexe et cet article vous permettra de compléter vos connaissances à ce sujet.

Ethereum est donc une blockchain conçue pour permettre l’exécution de contrats intelligents (smart contracts) et le developpement d’applications décentralisées (dApps). Elle a été cofondée en 2015 par Vitalik Buterin et a depuis suscité un intérêt considérable en raison de ses fonctionnalités avancées et de son potentiel révolutionnaire. Les contrats intelligents sont des programmes autonomes qui fonctionnent sur la blockchain Ethereum et exécutent automatiquement les termes et conditions préétablis, sans intervention humaine.

Car, contrairement à Bitcoin, qui se concentre surtout sur les transactions financières, Ethereum vise à créer un environnement dans lequel des applications décentralisées peuvent être développées et exécutées.

Une caractéristique distinctive d’Ethereum est sa cryptomonnaie native appelée Ether (ETH). L’Ether est utilisé pour payer les frais de transactions (gas) sur le réseau Ethereum et est également considéré comme une réserve de valeur numérique. Ce sont – entre autres – ces frais de gas qui font que les Layer 2 existent.

Qu’est ce qu’un Layer 2 :

Le concept de Layer 2 ( ou couche 2 ) fait référence à une solution de scalabilité pour les blockchains notamment Ethereum. Plutôt que de traiter chaque transaction directement sur la blockchain principale, les transactions sont agrégées et traitées hors chaîne, ce qui permet de réduire la charge sur la blockchain principale et d’augmenter la capacité de traitement. Les solutions de Layer 2 comprennent des réseaux tels que les sidechains et les rollups par exemple.

Starknet est une solution de Layer 2 pour Ethereum développée par StarkWare. Il permet d’exécuter des applications décentralisées complexes et de traiter des transactions à grande échelle tout en maintenant la sécurité et la décentralisation offertes par la blockchain Ethereum. Starknet utilise des preuves de zéro-connaissance (Zero knowledge proof) pour assurer la confidentialité des données et réduire les coûts de transaction.

Et la DeFi dans tout ça ?

La DeFi, ou Finance Décentralisée, est un terme qui désigne un écosystème basé sur la technologie de la blockchain et les contrats intelligents. Contrairement aux systèmes financiers traditionnels qui dépendent d’intermédiaires tels que les banques, la DeFi vise à créer un environnement financier décentralisé et ouvert, où les transactions et les services sont gérés par des smart contracts.

« J’aime à dire qu’avant de combattre les banques, je travaillais pour elles (…) »

La DeFi repose principalement sur la blockchain Ethereum, bien qu’il existe également des initiatives DeFi sur d’autres blockchains, comme Cosmos par exemple, blockchain également évoquée par Abdel. Elle offre une gamme de services financiers, tels que le prêt et l’emprunt, les plateformes d’échange décentralisées (DEX), les produits dérivés, les protocoles d’agrégation de liquidités, les staking et bien d’autres encore.

Ethereum et Abdel : une histoire qui dure depuis 2015

Après des études en informatique spécialisées autour de la monétique et de la sécurité des systèmes Abdel le dit lui-même : il ne résiste pas à l’appel d’Ethereum et de la blockchain. En 2012, notre invité découvre Bitcoin, puis arrive Ethereum :

« C’est vraiment quand j’ai découvert Ethereum en 2015 (…) j’ai eu vraiment comme une révélation, tout de suite, j’ai accroché.»

Par la suite, nous avons donc abordé le parcours d’Abdel dans l’écosystème Ethereum, de ConsenSys à la genèse de Starkware, Abdel nous explique comment les Layers 2 permettent la robustesse d’Ethereum.

Robustesse mise à l’épreuve également par la régulation, cependant, Abdel explique que la meilleure arme contre cette pression réglementaire ne peut être que la DeFi elle-même :

« On a un système qui est capable de résister à des attaques étatiques du côté du régulateur (…) Notre meilleure arme c’est la décentralisation.»

Il ne s’agira pas là de vous refaire toute l’interview, encore une fois ce n’est pas le but de cet article, toutefois vous avez maintenant tous les outils en main pour comprendre cette nouvelle interview Blockchain Addict. Vous êtes prêts ? C’est parti pour un voyage au cœur d’Ethereum.

Bon visionnage et à la semaine prochaine .