Accueil > Actualités > Hack de la SEC, ETF Bitcoin Spot validés, Circle et son USDC entrent en bourse

Hack de la SEC, ETF Bitcoin Spot validés, Circle et son USDC entrent en bourse

Nous en parlions la semaine passée et, ça y est, la SEC a enfin validé les ETF Bitcoin Spot ! Après des mois de sorties douteuses dans les médias, de reports de décision, et de flou sur le choix final, l’agence de régulation a finalement pris position en faveur de la crypto de Satoshi Nakamoto

 C’est un moment historique dans l’histoire de Bitcoin puisque les autorités américaines viennent de signer l’acceptation des cryptomonnaies dans le paysage financier mondial. 

Le point marché

Beaucoup de volatilité cette semaine ! Suite à la validation des 11 ETF Bitcoin Spot, le marché a vite grimpé. Le Bitcoin allant même frôler les 49 000 dollars avant de se stabiliser vers les 43 000 dollars, donnant raison aux experts annonçant que l’arrivée des ETF avait déjà été pricé par le marché. A court terme en tout cas. Dans ce contexte, la dominance de Bitcoin diminue donc logiquement et atteint désormais les 49%.

Du côté des altcoins, c’est l’ETH qui signe un beau retracement face au BTC. + 15% sur les 7 derniers jours. Longtemps taxée d’être en retard sur Bitcoin, la seconde cryptomonnaie en termes de capitalisation, reprend des couleurs. Beaucoup anticipent déjà la validation future de plusieurs ETF Ethereum d’ici les prochaines semaines.  

La capitalisation totale du marché à quant à elle légèrement cru pour venir toucher les 1,69 trillion de dollars.

La crypto de la semaine

Le réseau Ethereum est décidément à l’honneur ! +105% pour l’ENS, le token de gouvernance d’Ethereum Name Service

Suite à un tweet du 3 janvier de Vitalik Buterin, fondateur d’Ethereum, expliquant l’importance des domaines ENS dans les blockchains de Layer 2, le cours de la crypto a explosé. Passant de 12 à 25 dollars l’unité. 

Pour rappel, Ethereum Name Service (ENS) joue un rôle essentiel dans l’univers de la finance décentralisée. Il offre aux utilisateurs la possibilité d’acquérir des noms de domaine sur la blockchain Ethereum, simplifiant ainsi les transactions financières. Les adresses de portefeuille longues et complexes sont ainsi remplacées par des noms plus simples et faciles à retenir, facilitant l’envoi et la réception de fonds. La plateforme a prouvé son utilité et sa popularité croissante avec plus de 2.1 millions de domaines ENS enregistrés et 800,000 utilisateurs uniques, en particulier pendant la montée en puissance des NFTs.

Ternoa introduit les smart contracts sur son Betanet

Ternoa, la blockchain française basée sur le code Substrate de Polkadot, vient d’annoncer l’arrivée des smart contracts (contrats intelligents) dans son betanet. Cette avancée majeure vise à enrichir l’écosystème DeFi de Ternoa, tout en préservant la vie privée et la sécurité des données. 

Les développeurs auront l’opportunité de tester ces nouvelles fonctionnalités durant 2 à 3 semaines avant leur déploiement sur le mainnet. 

Vous pouvez d’ailleurs visionner notre entretien de juin dernier avec Mickael Canu, CEO de Ternoa, qui nous avait livré la vision de l’entreprise pour les prochains mois.

Le compte X de la SEC victime d’un hack

Le 9 janvier dernier, le compte X officiel de la SEC annonçait la validation de l’ensemble des demandes d’ETF spot. Le cours des cryptomonnaies a alors aussitôt bondi, avant que Gary Gensler, président de la SEC, viennent invalider l’annonce sur son compte personnel, 15 minutes plus tard. 

 Il semblerait que la double authentification (2FA) n’était pas enregistré sur le compte X  (ex-Twitter) de l’agence. Une belle ironie lorsque l’on sait que le président de l’agence soulignait quelques heures plus tôt l’importance de la sécurité des transactions sur la blockchain. 

 Cet épisode malheureux demeurera un camouflet important pour l’agence, qui a jusqu’à lundi pour rendre des comptes devant le Sénat américain.

La SEC valide l’ensemble des demandes d’ETF

Dans un revirement historique, la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine a autorisé la commercialisation des ETF Bitcoin spot. 

Cet événement marque la fin d’une bataille commencée en 2013, date du premier dépôt d’un ETF Spot Bitcoin par les jumeaux Winklevoss (co-penseur de Facebook). Relancé le 15 juin dernier par BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actifs de la planète, le feuilleton est enfin terminé. 

Cette décision, longtemps attendue, ouvre la voie à une plus grande accessibilité du Bitcoin pour les investisseurs particuliers et professionnels aux États-Unis.

Ironie du sort, Tyler et Cameron Winklevoss, ont fini par obtenir gain de cause. En effet, Gemini est le dépositaire du VanEck Bitcoin Trust (HODL), un des 11 ETF validés par la SEC ce mercredi 10 janvier.

Circle, émetteur de l’USDC, prépare son entrée en bourse

Circle, la société derrière l’USDC, le second plus gros stablecoin du marché avec 25 milliards de dollars de marketcap, envisage une introduction en bourse aux États-Unis. 

Après l’approbation de la SEC pour la cotation de 11 ETF Bitcoin Spot, Circle cherche à capitaliser sur cette dynamique positive. 

Malgré une tentative d’IPO (introduction en bourse) avortée il y a deux ans, la valorisation actuelle de Circle avoisine les 9 milliards de dollars et l’entreprise vient de déposer une nouvelle demande auprès de la SEC.

StarkNet introduit le jeton STRK pour payer les frais de transaction

StarkNet, la solution de seconde couche d’Ethereum, a annoncé l’introduction de son jeton natif, le STRK, pour les frais de transaction sur son réseau. 

Cette évolution majeure, résultant de la mise à jour Starknet Alpha v0.13.0, permettra d’utiliser le STRK pour les transactions sur le réseau. 

L’adoption massive de cette proposition par la communauté, avec 99,86% de votes favorables, souligne l’enthousiasme et l’anticipation autour de cette intégration, alimentant les spéculations sur un éventuel airdrop de STRK pour les utilisateurs du réseau.

Vitalik Buterin propose une augmentation de la limite de gas sur Ethereum

Vitalik Buterin, cofondateur d’Ethereum, a évoqué la possibilité d’augmenter la limite de gas du réseau de 33%, passant de 30 à 40 millions d’unités. Cette proposition, visant à améliorer les performances d’Ethereum en permettant plus de transactions et d’exécutions de smart contracts par bloc, pourrait être une solution transitoire pour réduire les frais sur le réseau. 

La communauté Ethereum devra s’accorder sur cette augmentation, qui intervient dans un contexte de reprise du cours de l’ETH autour des 2500 dollars, stimulée par l’anticipation d’un potentiel ETF Ethereum Spot.

Le chiffre de la semaine : 6000 

C’est le nombre de commerçants dans le monde qui accepteraient le Bitcoin comme moyen de paiement d’après les données d’OpenStreetMap. Un chiffre sûrement largement sous-estimé.

Engelbert Leprince

Rédacteur

Pour aller plus loin :