par Juin 17, 2024

Bitcoin | Régulation | Stablecoin

Bitcoin et les cryptomonnaies en France : avec le légendaire Alexandre Stachtchenko (Paymium)

La semaine dernière, nous avons exploré Lyzi, une solution de paiement conçue pour aider les commerçants à intégrer la blockchain et les cryptomonnaies dans leurs opérations quotidiennes. Aujourd’hui, nous changeons de perspective pour nous concentrer sur les utilisateurs – vous, nous – en vous présentant une autre plateforme que nous avons déjà évoquée : Paymium.

Paymium est un acteur reconnu en France, offrant la possibilité d’acheter des cryptomonnaies en toute sécurité et conformité avec la législation française. C’est un incontournable que nous devions donc vous présenter. 

C’est dans ce but que nous sommes partis à la rencontre d’Alexandre Stachtchenko, Directeur de la Stratégie chez Paymium. C’est une figure bien connue de notre écosystème, partageant son expertise en tant qu’auteur, conférencier, et spécialiste de Bitcoin et du Web 3.0. Son implication prolongée dans le secteur, comparable à celle de figures telles que Benoît Huguet, que nous avons également eu l’occasion de rencontrer, renforce la légitimité et la puissance de Paymium, exchange de premier choix pour débuter dans les cryptomonnaies.

Paymium : quand les cryptomonnaies font cocorico !

Paymium, un exchange résilient

Dans le paysage crypto actuel, marqué par le rachat récent de Bitstamp par Robinhood, les options pour les plateformes d’échange de cryptomonnaies européennes, et plus particulièrement françaises, deviennent de plus en plus rares.

Fondée en 2011, deux ans après la création de Bitcoin par Satoshi Nakamoto, Paymium se distingue comme l’une des toutes premières plateformes d’échange de Bitcoin au monde et l’une des rares encore en activité sur le sol français, rigoureusement conforme aux directives des autorités financières nationales et européennes.

Cette conformité a été largement influencée par des pionniers comme Alexandre Stachtchenko qui ont activement œuvré pour faire évoluer la réglementation autour des cryptomonnaies en France. Leur travail a non seulement aidé à façonner le cadre légal actuel, mais a également renforcé la position de Paymium.

Focus sur Bitcoin avec Paymium

À l’origine spécialisée dans les échanges Bitcoin/Euro (BTC/EUR), maintenant forte de 230 000 utilisateurs, Paymium offre un pont accessible entre les monnaies fiduciaires et les cryptomonnaies, facilitant l’achat et la vente de Bitcoin avec des euros, mais aussi ETH, DAI, ETC, LTC, BCH, BCIO.  

Cette facilité d’accès contribue à démystifier l’entrée dans le monde des cryptomonnaies et fait de Paymium l’outil idéal pour effectuer des achats réguliers de Bitcoin ou d’autres cryptomonnaies solides (DCA – Dollar Cost Averaging) en toute tranquillité pour les utilisateurs de la zone euro. 

Pour rappel, le DCA est une stratégie d’investissement qui consiste à répartir l’achat d’un actif en plusieurs transactions de montants égaux, programmées à intervalles réguliers, indépendamment du prix de l’actif à chaque transaction. Cette méthode est particulièrement utilisée sur les marchés financiers, y compris pour les investissements en cryptomonnaies.

L’objectif du DCA est de réduire l’impact de la volatilité sur l’investissement global. Plutôt que d’essayer de « timer » le marché en achetant tout en un seul moment (ce qui peut être risqué si le prix est particulièrement élevé ou s’effondre peu après), le DCA permet à l’investisseur d’acheter graduellement, capturant ainsi une variété de prix au fil du temps, ce qui peut aboutir à un prix moyen d’achat plus stable. C’est ce que l’on appelle lisser son prix d’achat.

Cette stratégie est particulièrement appréciée des investisseurs à long terme qui cherchent à accumuler des actifs sans se soucier des fluctuations à court terme. Elle est souvent conseillée aux nouveaux venus dans les investissements en cryptomonnaies en raison de leur volatilité élevée, afin de réduire le risque et la pression émotionnelle liés aux achats à haut risque.

Paymium, un incontournable

Retenons également de Paymium son approche multifacette de la sécurité, intégrant des mécanismes tels que : 

  • Authentification à deux facteurs (2FA): Un niveau de sécurité ajouté qui nécessite une vérification supplémentaire au-delà du simple mot de passe.
  • Stockage des fonds en froid (cold storage): Une grande majorité des actifs sont conservés hors ligne pour les protéger des menaces en ligne.
  • Conformité réglementaire stricte: Alignement avec les normes de l’Union européenne sur la protection des données et la sécurité financière.

On notera aussi à la marge que Paymium propose des solutions pour les professionels tels que  : 

  • Un service pour les transactions à large volume (supérieur à 50 000€).
  • Des offres conçues pour les gestionnaires d’actifs professionnels.
  • Des outils exclusifs pour les commerçants
  • Un gestionnaire de compte en français.

Paymium, l’exchange qui pave la voie de l’adoption crypto en France

Conçue pour être intuitive, l‘interface de Paymium accueille les novices tout en répondant aux besoins des traders expérimentés. Elle est complétée par une application mobile robuste disponible sur iOS et Android, permettant un accès et une gestion des transactions à tout moment et en tout lieu.

De fait donc, Paymium ne se contente pas de fournir des services financiers ; la plateforme est également dédiée à l’éducation de ses utilisateurs sur les cryptomonnaies et la sécurité financière, encourageant ainsi une utilisation éclairée et responsable des cryptomonnaies.

Paymium reste une pierre angulaire de l’identité de notre écosystème crypto et continue de jouer un rôle important. Cette plateforme, l’une des premières en son genre, a su maintenir un haut niveau de confiance et de fiabilité.

Au cœur de l’expertise de Paymium se trouve donc Alexandre Stachtchenko, qui nous a présenté son parcours, de la cofondation de Blockchain Partner en 2015 à Paymium, en passant par KPMG.  Son parcours est marqué par un engagement profond dans l’accompagnement, l’éducation et la démocratisation de tous à Bitcoin et aux technologies blockchains. 

Enfin, et surtout, à Alexandre le mot de la fin et celui du début : 

« La France coche toutes les cases pour être globalement le dernier pays à adopter Bitcoin pour des raisons culturelles, politiques et économiques (…) il faut que l’on puisse défendre l’existence d’une plateforme comme Paymium en France »