par Juin 21, 2024

cryptomonnaies

Cryptomonnaies, NFT et DinoVox : avec le Dino de la crypto Hellmouth Banner

Alors que nous discutions des cryptomonnaies en France avec Alexandre Statchenko, directeur stratégique chez Paymium, nous avons observé un paysage mitigé. Malgré cela, dans les territoires d’outre-mer, des pionniers résistent encore et toujours aux défis. C’est ainsi qu’au cœur de la Polynésie, une révolution discrète, mais déterminée se profile, incarnée par Hellmouth Banner.

Ce dinosaure de la crypto, inspiré par les eaux cristallines de Tahiti, voit dans les cryptomonnaies bien plus qu’une simple solution aux enjeux insulaires : il les envisage comme une mission de vie. En effet, sur cette île, où les problématiques monétaires et environnementales entravent souvent le développement économique, Hellmouth a choisi d’adopter les cryptomonnaies et de montrer leur pertinence.

Son projet, DinoVox, vise à démystifier la technologie blockchain et la rendre accessible à tous, en s’attaquant frontalement aux défis locaux avec des solutions globalement inédites en Polynésie Française. 

La mission de DinoVox est claire : placer le Web3 au service des « vraies gens », du « vrai monde », dans la « vraie vie », pour un avenir où la technologie enrichit non pas nos portefeuilles, mais la société.

Les cryptomonnaies pour tisser l’économie insulaire

La Polynésie Française et le reste du monde

La Polynésie Française c’est 304 000 habitants dispersés dans un archipel. Tahiti compte environ 191 779 habitants, ce qui en fait l’île la plus peuplée de la Polynésie française L’économie de Tahiti, comme celle de la Polynésie française en général, repose fortement sur le tourisme. Cette activité influence considérablement l’économie locale.  L’unique aéroport international de la Polynésie française se trouve à Tahiti, faisant de l’île un point d’entrée pour les voyageurs et les marchandises. Mais, tout cela reste parfois insuffisant pour intéresser le reste du monde…

La Polynésie française fait donc, avec ses particularités insulaires et son Fanc pacifique (XPF), face à des défis économiques spécifiques : coûts d’importation élevés, dépendance financière et faible diversification économique. 

Le coût de la vie y est substantiellement plus élevé en raison des frais de transport et des taxes sur les produits importés. Les petites économies insulaires comme celle de Tahiti souffrent également d’un accès limité aux services financiers traditionnels, ce qui entrave le développement économique local et l’inclusion financière.

« Dinovox a toujours été conçu comme un moyen de démocratiser l’accès à la cryptomonnaie en proposant une approche qui allie l’innovation technologique avec une sensibilité culturelle et environnementale spécifique à la Polynésie.»

Le Web3 pour ne plus être isolé

De fait donc, et c’est là le constat d’Hellmouth, les cryptomonnaies proposent une alternative prometteuse pour ces régions. Elles facilitent les transactions transfrontalières en supprimant les intermédiaires, réduisant ainsi les coûts et les délais. Les habitants peuvent envoyer et recevoir de l’argent rapidement et à moindre frais… bref, que demander de mieux !

« Je pense que la vraie puissance de la cryptomonnaie n’est pas seulement dans sa capacité à sécuriser les transactions, mais dans sa capacité à inspirer et à mobiliser les gens autour d’idées innovantes et de causes communes. »

L’intégration des technologies Web 3 dans ces économies insulaires peut transformer radicalement la manière dont les services financiers sont accessibles et utilisés. Le Web 3, avec ses principes de décentralisation et de désintermédiation, promet de rendre les services financiers plus accessibles et plus équitables. Il permet aux individus d’avoir un contrôle direct sur leurs actifs numériques sans dépendre des institutions financières traditionnelles, souvent absentes ou inefficaces dans ces régions.

Les smart contracts, par exemple, peuvent automatiser les transactions et les rendre transparentes, réduisant ainsi les risques de corruption et d’abus. Les DAO (Decentralized Autonomous Organizations) offrent une nouvelle forme de gouvernance participative où chaque membre a une voix, ce qui est particulièrement pertinent pour des communautés soudées comme celles de Polynésie, mais aussi éclatées dans un archipel.

Les DinoVox : une communauté pour apprendre à vivre avec les cryptomonnaies

C’est ainsi qu’est né DinoVox, et son cri de ralliement, GRAOU, il y a quelques années maintenant. Depuis, le projet et sa communauté ont bien grandi.. 

L’écosystème DinoVox se déploie à travers plusieurs axes, chacun répondant à des besoins différents, mais convergents vers un objectif commun : intégrer la blockchain dans la vie quotidienne pour améliorer les conditions économiques et sociales.

« Chaque nouveau projet dans Dinovox est conçu pour apporter quelque chose d’unique à la table, que ce soit en termes de technologie, de culture ou de connexion communautaire. »

DinoVox NFT et FenuaVerse

Les NFT DinoVox sont des dinosaures pixelisés tous uniques. Ils seront 10 000. Le FenuaVerse, quant à lui, est un métavers inspiré par les paysages de la Polynésie. Il est constitué de Motu ( des îles ) eux-mêmes constitué de FAAPU (petites parcelles de territoire). Les détenteurs de FAAPU pourront faire ce qu’ils veulent dedans :  le jumeau numérique de leur boutique réelle, un espace de rencontre dédié à un projet ,un lieu d’éducation … Les Dinovox pourront évoluer dans cet espace numérique où éducation, loisir et business coexistent. 

Le FenuaVerse sera conçu pour accueillir tout le monde, offrant un espace virtuel où la culture polynésienne est célébrée et où la communauté DinoVox peut se réunir. Pour en savoir plus, on n’oublie pas les bons réflexes, vous pouvez lire le livre blanc (white paper) ici.

« L’approche de Dinovox n’est pas simplement de vendre des NFT, mais de créer un environnement où les technologies blockchain peuvent être utilisées pour améliorer concrètement les vies. »

DinoVox Business :

DinoVox se positionne également comme un partenaire pour les entreprises locales et internationales. En utilisant la blockchain, DinoVox aide les petites et moyennes entreprises à sécuriser leurs transactions, à accéder à de nouveaux marchés et à optimiser leurs opérations logistiques. Les entreprises locales peuvent ainsi bénéficier d’une exposition mondiale, tout en conservant des pratiques respectueuses de l’environnement et de la culture locale.

Parmi ces partenariats, nous retiendront celui avec Lyzi, plateforme dirigée par Damien Puteaux que nous avons rencontré. Lyzi facilite l’accès aux services financiers via la blockchain pour les commerçants.

Il en est de même pour la banque Deblock qui propose ses services bancaires, crypto et non crypto en Polynésie. DinoVox accompagne localement les utilisateurs qui franchissent le cap afin d’éviter les frictions lors de leurs inscriptions etc …

DinoVox Web3 : une communauté soudée

L’initiative Web3 de DinoVox vise à éduquer la population locale et sa communauté plus largement sur les avantages de la blockchain et des cryptomonnaies. Ateliers, séminaires et lives en ligne sont organisés.

Nombreuses sont alors les initiatives menées par DinoVox pour mener à bien cette tâche. Que ce soit sur le discord de DinoVox, sur leurs réseaux sociaux, ou bien encore localement, le projet est solide d’une forte communauté qui l’accompagne maintenant pour faire bouger les lignes.

« Le sommet Polynesian Island Crypto Summit est un exemple de la façon dont nous tentons de faire converger les mondes numériques et physiques, en amenant des leaders de pensée de la blockchain directement dans le cœur de l’Océanie.»

La Fondation DinoVox

La Fondation DinoVox s’attaque, elle aussi, aux défis sociaux et environnementaux. Elle soutient des projets locaux pour apporter des solutions durables dans des domaines tels que la gestion des déchets et la conservation de la biodiversité.

La fondation joue également un rôle important dans la promotion de la culture immatérielle polynésienne en permettant via ses MetaVernissages une plateforme aux artistes polynésiens pour montrer leur travail au monde entier. Autonome, la Fondation DinoVox a récemment ouvert ses inscriptions, plus d’informations à ce sujet sont disponibles ici.

Vous l’aurez compris. Hellmouth Banner a conçu DinoVox non seulement comme un écosystème numérique, mais comme un mouvement social visant à éduquer et à enrichir sa communauté. En faisant des cryptomonnaies et de la blockchain des outils accessibles à tous, il espère transformer Tahiti en un modèle de réussite économique et écologique. DinoVox n’est donc pas juste une plateforme ; pas juste un projet NFT / Web 3.  C’est une solution encore bien jeune, mais pragmatique  face à une problématique qui ne touche pas nécessairement nos pays occidentaux, mais qui ne touche pas non plus que la Polynésie Française.

Et, nous avons pu le voir au fil de nos rencontres, il ne semble pas fou de penser que les cryptomonnaies et la blockchain ne sont pas seulement des outils financiers, mais des moyens de créer des communautés plus résilientes, inclusives et prospères.

Enfin, à Hellmouth, le mot de la fin, et celui du début (promis, il fera simple) :  

« Graou ! »