par Déc 10, 2023Web3

Blockchain | cryptomonnaies | Média Crypto | Règlement Mica | Tokenisation

Promouvoir les cryptomonnaies et la blockchain : Avec Maxime Baron de Hash Consulting

Bitcoin, cryptomonnaies, blockchainWeb3… autant de termes qui, à force de lire nos articles, ne vous sont pas inconnus. Toutefois, ces technologies émergentes restent encore bien obscures pour de nombreuses personnes.

Et les bâtisseurs de notre écosystème ont parfois besoin d’aide pour communiquer, partager et vendre leur projet au monde. C’est là que Maxime Baron, cofondateur de Hash Consulting avec Owen Simonin (Hasheur), offre une perspective unique pour les projets qui cherchent à faire entendre leur révolution Web3, mais aussi pour les sociétés qui souhaitent faire partie de la révolution Web3.

Hash Consulting ou comment aider les sociétés à conquérir le Web3 ?

« Hash Consulting est une entreprise qui accompagne les entreprises qui souhaitent se lancer dans le Web3 ou avoir de l’accompagnement côté crypto (…) On accompagne différents types de socièté qui ont des besoins spécifiques »

Et elles sont nombreuses, les entreprises qui ont souhaité participer à cette aventure. Nous pouvons penser à Renaud ou encore à Lacoste du côté des entreprises traditionnelles, mais aussi à MultiversX du côté des start-up crypto.

De fait, cette diversité d’entreprises montre l’importance de s’adapter aux exigences stratégiques de chacune. Certaines ont besoin d’une aide technique plus poussée, tandis que d’autres nécessitent une assistance dans leur communication.

Préparer l’avenir de la blockchain

Tombé dans la marmite crypto dans les années 2017 et issu du secteur de la tokenisation, Maxime Baron souligne la nécessité de la présence de Hash Consulting sur un marché encore bien jeune.

Son équipe assure ainsi aux médias crypto et aux influenceurs une garantie supplémentaire de sécurité pour les projets qu’ils présentent.

Par ailleurs, lorsqu’il s’agit d’aborder l’avenir de la blockchain, Maxime Baron n’oublie pas non plus de mentionner son parcours, soulignant que malgré l’hiver crypto que nous avons traversé, la tokenisation a été un signe d’espoir important et évident.

La tokenisation est en train de remodeler le paysage financier, offrant une nouvelle manière de conceptualiser la propriété et la valeur. En effet, la tokenisation des actifs réels représente une avancée importante transformant tout, des œuvres d’art aux bâtiments, en actifs numériques échangeables. Cette innovation a le potentiel de démocratiser l’accès à l’investissement et de fluidifier les marchés traditionnels. Refermons cette parenthèse et continuons.

Une régulation crypto à anticiper

Alors que la blockchain et la cryptomonnaie continuent de gagner en popularité, la question de la régulation devient de plus en plus pressante. Maxime Baron aborde ce sujet avec nuance :

Les contraintes se multiplient donc pour le secteur crypto, qui doit s’adapter à de nombreuses exigences et parfois faire face aux critiques des régulateurs.

« La régulation à mon sens est nécessaire… il faut simplement qu’elle ne soit pas punitive.»

D’un côté, nous avons l’Union Européenne, avec son règlement MiCA (Markets in Crypto-Assets), qui vise à créer un cadre réglementaire harmonisé pour les actifs numériques. Cette réglementation standardise les règles sur les cryptomonnaies à travers l’Europe, offrant une protection accrue aux investisseurs tout en encourageant l’innovation. La clarté réglementaire offerte par MiCA est essentielle pour donner confiance aux entreprises et aux consommateurs dans l’écosystème des actifs numériques.

De l’autre côté, il y a les réglementations locales, parfois différentes de MiCA à l’échelle européenne. En France, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) joue un rôle de premier plan dans la régulation des cryptomonnaies.

Les Prestataires de Services sur Actifs Numériques (PSAN) sont soumis à un enregistrement obligatoire auprès de l’AMF, garantissant ainsi une certaine conformité et sécurité pour les utilisateurs. Ces mesures visent à prévenir les fraudes et les escroqueries, tout en offrant un cadre légal clair pour les opérations crypto.

Face à la complexité de l’écosystème crypto et au risque de scams, des sociétés comme Hash Consulting jouent un rôle crucial. Elles agissent comme des filtres, évaluant la crédibilité et la viabilité des projets de blockchain et de cryptomonnaies. Leur analyse, de fait, parfois critique aide à protéger les investisseurs contre les fraudes et à orienter le capital vers des initiatives légitimes et prometteuses. Comme le souligne Maxime :

« Notre mission est d’accompagner les entreprises dans le monde du Web3 de manière sécurisée et éclairée.»

Nous vous souhaitons une agréable interview et à la semaine prochaine !