par Mar 23, 2024

Blockchain | cryptomonnaies | Staking

Si le staking crypto sur Polkadot m’était conté : avec Thomas Riviere de Bifrost

Nous nous retrouvons une fois de plus pour une interview avec notre invité de cette semaine, Thomas Riviere, Community Manager de Bifrost, un protocole DeFi modulaire,scalable et omni-chain qui s’interface avec Polkadot et facilite le staking au sein de cet écosystème.

La blockchain Polkadot ne nous est pas inconnue puisque notre rencontre avec le projet Phala Network avait déjà été une occasion de vous présenter justement cet écosystème.

Il est maintenant temps de mettre les mains dans le cambouis et d’aborder le staking sur Polkadot. Pour ce faire, comprenons déjà ce que sont le staking et le liquid staking.

Bifrost Finance

Staking sur Bifrost : tout Polkadot à portée de clic

Polkadot et l’interopérabilité

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un petit rappel s’impose. Polkadot tente de répondre aux problématiques de notre écosystème fragmenté en plusieurs blockchains avec la vision d’un réseau multi-chaînes qui permet aux différentes blockchains de communiquer et d’opérer ensemble en toute fluidité.

Cette vision prend forme grâce à une architecture, centrée autour d’une blockchain principale et enrichie par une multitude de parachains, à la manière de Cosmos.

Cette configuration donne à Polkadot son pouvoir d’interopérabilité et une capacité de scalabilité reconnue.

Il est à noter que Polkadot introduit également le concept des crowdloans. Les crowdloans représentent une stratégie de financement pour devenir une parachain. Cette approche encourage la communauté à bloquer temporairement des fonds (en DOT) pour soutenir les projets candidats à devenir une parachain. Ce mécanisme de location de blockspace (sécurité partagée) va être abandonné en 2024 au profit d’un mécanisme plus flexible: Coretime.

Les crowdloans cultivent un esprit de communauté, offrent des récompenses aux contributeurs et garantissent une répartition plus équitable des opportunités.

Le staking et liquid staking

​Notons aussi que Polkadot s’appuie sur un mécanisme de staking (PoS) pour sécuriser son réseau et récompenser ses participants, désignés sous les noms de nominateurs et de validateurs. Les nominateurs prêtent leur soutien aux validateurs qu’ils estiment dignes de confiance, participant ainsi à la sécurité et à la décentralisation du réseau.

Polkadot se distingue par sa souplesse, offrant à chacun la possibilité de contribuer à la sécurité du réseau, soit directement, soit à travers des pools de nomination, tout en percevant des récompenses pour leur engagement.

Un petit point définition s’impose toutefois ici. Dans le cadre du staking traditionnel, les utilisateurs immobilisent leurs cryptomonnaies auprès des validateurs pour une période ferme déterminée pour soutenir le fonctionnement et la sécurité d’un réseau blockchain.

Pendant cette période, les fonds ne sont pas accessibles et ne peuvent pas être utilisés pour d’autres transactions ou investissements. Les récompenses générées à travers ce processus sont attribuées en fonction de la quantité et de la durée de staking des actifs. Et ça peut être très long !

Le liquid staking, proposé par Bifrost par exemple, permet aux utilisateurs de staker leurs cryptomonnaies tout en conservant une forme de liquidité. Lorsqu’un utilisateur opte pour le liquid staking, ses actifs sont délégués au protocole Bifrost (SLP, pour Staking Liquid Protocol) qui les déposent par transaction trustless et décentralisée sur la blockchain cible. Cependant, il reçoit des tokens synthétiques ou des tokens de liquid staking en échange, qui représentent sa participation.

Avantages du Liquid Staking

  • Flexibilité et liquidité : Accès aux fonds stakés à tout moment grâce aux tokens de liquid staking.
  • Yield Farming et prêts : Possibilité d’utiliser les tokens de liquid staking dans divers protocoles DeFi pour générer des revenus supplémentaires.
  • Participation à la sécurité du réseau : les utilisateurs peuvent contribuer à la sécurité et au consensus du réseau sans renoncer à la liquidité.
  • Participation à la gouvernance : uniquement pour les dérivés de Bifrost, les utilisateurs conservent leurs droits de vote.

Inconvénients du Liquid Staking

  • Complexité et risques techniques : Les nouveaux investisseurs peuvent trouver le processus complexe, et les protocoles sont sujets à des vulnérabilités.
  • Risque de depeg : En périodes de forte volatilité, les tokens de liquid staking peuvent ne pas maintenir leur valeur par rapport aux actifs sous-jacents. Néanmoins le mécanisme de file d’attente de Bifrost permet de retirer ses tokens plus rapidement et sans souffrir du risque de depeg par rapport au prix du marché en évitant un swap.

Ces tokens peuvent être utilisés pour d’autres investissements ou comme garantie pour des prêts, offrant une flexibilité aux utilisateurs sans sacrifier la participation au processus de staking. Les utilisateurs peuvent ainsi gagner des récompenses de staking tout en participant à d’autres opportunités de rendement dans l’espace DeFi.

Attention : ces manipulations nécessitent une certaine prudence. Il est important de faire vos propres recherches et de considérer tous les risques avant d’investir.

L’expérience de Thomas Rivière avec Bifrost et Polkadot

L’engagement de Thomas Riviere chez Bifrost illustre une utilisation judicieuse des opportunités offertes par Polkadot pour le liquid staking. Grâce à sa capacité d’innovation, Bifrost a réussi à sécuriser sa place au sein de l’écosystème Polkadot en forgeant des partenariats étroits avec les autres procoles Defi (Interlay, HydraDX) ou parachains (Moonbeam, Astar). Ce positionnement résolument omni-chain souligne le rôle essentiel du liquid staking en tant qu’instrument pour libérer la liquidité au sein de Polkadot, et au-delà.

Polkadot se révèle être un vecteur de transformation au sein de l’écosystème blockchain, grâce à ses mécanismes de staking, à l’innovation des crowdloans, et à la vision des parachains. L’expérience de Thomas Riviere avec Bifrost met en lumière l’efficacité et le potentiel de ces instruments pour stimuler la croissance et l’adoption des technologies blockchain.

Airdrops, gouvernance, rewards de staking et comparaison avec Cosmos sont bien sûr d’autres éléments abordés dans cette interview, avec en bonus une démonstration pour découvrir Bifrost.

Enfin, à Thomas de conclure :

« Cette année il y a eu un vote de gouvernance pour choisir l’endroit où allait avoir lieu Polkadot Decoded 2024 qui est la conférence majeure de l’écosystème Polkadot. Il y avait plusieurs destinations. Il a été décidé que ça soit fait au même endroit que l’ETHCC ( à Bruxelles ndrl.) »