par Déc 30, 2023Cryptomonnaies

Trading

Trader des cryptomonnaies simplement avec Kryll : L’Odyssée de Luca Benevolo

Poursuivons aujourd’hui notre exploration de l’écosystème. Après avoir vu ce qu’était un courtier, un exchange centralisé (CEX) et un exchange décentralisé (DEX), vous disposez déjà de plusieurs façons d’investir dans les cryptomonnaies, en fonction de vos besoins et de votre stratégie, en toute conscience et prudence.

Mais que faire de vos cryptomonnaies, de ce que l’on appelle votre « bag » ? C’est là que le trading automatisé peut entrer en jeu, en fonction de votre temps et de votre appétence au risque. C’est ce que nous explique aujourd’hui Luca Benevolo, cofondateur de Kryll.io, la plateforme qui démocratise les stratégies crypto pour les petits poissons qui évoluent dans l’écosystème.

Kryll, pour être comme un poisson dans l’eau avec vos cryptos

Qu’est-ce que Kryll ?

Kryll se positionne comme une plateforme intuitive de création de robots de trading pour cryptomonnaies, conçue pour ceux qui n’ont aucune compétence en programmation. En d’autres termes, Kryll fournit un cadre simple pour créer ses propres stratégies crypto, et ce, sans savoir coder. Les utilisateurs peuvent donc créer, tester et évaluer leurs propres stratégies de trading, disponibles sur une marketplace. Certaines sont payantes et d’autres open-source et gratuites.

La Genèse de Kryll s’inscrit dans la mission plus large de Cryptense, sa société mère, qui vise à contribuer à l’infrastructure blockchain globale et à répondre à un besoin. En 2018, Cryptance est devenu un acteur français dans le monde de la blockchain, se concentrant sur trois piliers essentiels :

  • la contribution à l’infrastructure crypto,
  • l’expertise en développement de contrats intelligents,
  • les cryptomonnaies.

Ces 3 piliers sont au cœur du fonctionnement du secteur et génèrent des revenus aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels.

Kryll, le timonier des petits crypto poissons

« Notre rôle est de fournir un outil pour que les gens puissent se développer eux-mêmes. »

Le nom  » Kryll  » est inspiré par les petites crevettes consommées par les baleines, symbolisant l’idée que même les petits investisseurs peuvent influencer le marché cryptomonnaies, tout comme le krill nourrit les baleines.

« Le krill représente les petits acteurs nourrissant les grands du marché ».

Mais alors, pourquoi de telles solutions sont-elles pratiques et utiles pour les investisseurs ? Comprenons que lorsque vous investissez dans les cryptomonnaies, n’oublions pas ici que vous avez pris soin de faire vos recherches et d’investir un argent dont vous n’avez « pas besoin », nos émotions peuvent parfois nous jouer des tours.

Vendre trop tôt, ou bien au contraire trop tard. Telle est alors la question. FUD (Fear, Uncertainty, Doubt – Peur, Incertitude, Doute) ou encore FOMO (Fear Of Missing Out – Peur de Rater une Opportunité) sont alors autant de termes techniques qui décrivent cet état. C’est là que la neutralité d’une stratégie d’investissement automatisée et réfléchie peut être utile.

Kryll a su d’ailleurs démontrer sa valeur pour les traders, autant en période de stabilité, que lors des périodes de volatilité du marché. La plateforme aide les traders à rester ancrés, évitant les réactions émotionnelles qui peuvent souvent mener à des décisions hasardeuses.

Kryll, le navire amiral de la communauté

Vous l’aurez compris, pas de DAO ou de gouvernance ici, mais un outil pour une communauté ou chaque individu a comme objectif d’optimiser sa stratégie.

« 77 % des utilisateurs qui utilisent Kryll ont des stratégies en positif, ce qui est plutôt rare. »

De fait donc, l’objectif de Kryll en toile de fond est d’accompagner et d’éduquer sa communauté, plutôt que de vendre des bots de trading. La plateforme se veut être un écosystème dynamique, axé sur l’échange de connaissances et l’expérimentation.

Un travail collectif donc bien loin du monde du jeu vidéo dont est issu Lucas. D’ailleurs, une fois les présentations faites, quelques digressions se sont imposées lors de cette interview, notamment à propos du clivage entre l’industrie du jeu vidéo traditionnelle et les jeux dits Web3, NFT.

Le lien entre les jeux vidéo et le Web 3 est également souligné. Même si Kryll s’inspire légèrement des codes du jeu vidéo par justement, son absence de code, sa dimension ludique et personnalisable au trading automatisé, les défis qui affaiblissent les liens entre jeux vidéos et cryptomonnaies sont nombreux : régulation, dénaturation du Web 3 … Ils soulignent tout le travail qu’il reste à faire pour notre secteur.

Enfin, nous laisserons comme à notre habitude notre invité conclure :

« Nous on est vraiment cette passerelle, on vend pas de bot de trading et on veut vraiment pas le faire parce que nous on veut se focaliser sur notre cœur de métier : les cryptomonnaies »

Pour aller plus loin :