Accueil > Actualités > Le Bitcoin chute et entraîne avec lui le marché des altcoins

Le Bitcoin chute et entraîne avec lui le marché des altcoins

C’est l’heure du retracement pour le Bitcoin et le marché des altcoins. Après plusieurs semaines de hausse continue, le marché ploie le genou et encaisse une baisse de près de 7% sur la semaine. 

Bitcoin est même venu descendre sous la barre symbolique de 65 000 dollars, repassant sous son ATH de 2021, dans la nuit de samedi à dimanche. Du côté d’ETH, l’actif est venu rendre 15% de valeur, en descendant sous les 3500 dollars, et ce, après avoir largement dépassé les 4100 dollars la semaine passée. 

Le marketcap global des cryptomonnaies se stabilise autour des 2650 milliards de dollars, en baisse de près de 200 milliards sur la semaine. 

Beaucoup d’investisseurs attendaient une respiration et se réjouissent d’un tel retracement avant le décollage de la fusée crypto. Difficile d’imaginer cependant une baisse durable du marché tant les ETF Bitcoin Spot assèchent l’offre de BTC ! 

Aussi, il est l’heure de notre crypto actu hebdomadaire !

La Bourse de  Londres ouvre la porte aux cryptomonnaies

La Bourse de Londres ouvre la porte aux cryptomonnaies.

La Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni a annoncé qu’elle autoriserait la cotation de produits financiers basés sur des cryptomonnaies, tels que les Exchange Traded Notes (ETN). 

Cependant, la FCA maintient son avis selon lequel les produits dérivés de cryptomonnaies ne conviennent pas aux investisseurs particuliers en raison de leurs risques. 

La Bourse de Londres acceptera les demandes d’ETN liées au bitcoin et à l’Ether dès le deuxième trimestre de 2024. Sous réserve que ces produits soient adossés à des actifs réels dans les cryptomonnaies concernées. Cette initiative intervient alors que les ETF Bitcoin Spot continuent de jouer les ogres sur le marché des cryptomonnaies et de battre tous les records. 

Source : Le Figaro

Pyth Network lance Entropy : son générateur sécurisé de nombres aléatoires

Pyth Network lance Entropy : son générateur sécurisé de nombres aléatoires.

Pyth Network, acteur clé dans le domaine des oracles, a récemment lancé Entropy, une solution de génération de nombres aléatoires fiables et sécurisés. 

Cette innovation est essentielle pour de nombreuses applications Web3, telles que les jeux en ligne, les loteries, les marchés de paris et les collections de NFT.

En clair, prenons l’exemple d’un jeu en ligne basé sur la blockchain. Dans ce jeu, les joueurs peuvent gagner des objets rares sous forme de NFT. La rareté et les caractéristiques de ces objets sont déterminées de manière aléatoire au moment où le joueur les obtient. 

Entropy permet au jeu de générer ces résultats aléatoires de manière transparente et sécurisée, assurant ainsi l’équité du jeu et la confiance des joueurs.

Source : Cryptoast

 La Thaïlande fait rêver les investisseurs crypto

La Thaïlande fait rêver les investisseurs crypto.

La Thaïlande se positionne comme un paradis pour les investisseurs en cryptomonnaies en annonçant l’exonération d’impôts sur les gains crypto. Cette mesure vise à renforcer l’attractivité du pays, déjà bien accueilli grâce à des initiatives pro-crypto passées, telles que l’abolition de la TVA sur les revenus crypto. Nous en avions d’ailleurs parlé dans un précédent résumé d’actu.

L’exemption s’appliquera donc aux investisseurs soumis à une retenue à la source de 15%, et vise à éliminer la double imposition et à encourager les investissements. 

En plein bull run, le signal est fort. Français, fuyez ! 

Source : Journal du Coin

Trump tient des propos déroutants sur BTC

Trump tient des propos déroutants sur BTC.

Donald Trump s’est de nouveau exprimé au sujet des cryptomonnaies, notamment le Bitcoin, lors d’une interview sur CNBC. Il a mentionné avoir personnellement profité des cryptomonnaies grâce à des produits sous licence, tels que ses cartes NFT, et les a qualifiées de « nouvelles devises folles »

Par ailleurs, Trump a révélé détenir environ 8,7 millions de dollars en cryptomonnaies, principalement générés par la vente de ses NFT et des dons de la communauté crypto.

Malgré son intérêt personnel, Trump a mis en garde contre les dangers potentiels pour les États-Unis si d’autres pays venait à abandonner le dollar américain au profit des cryptomonnaies. Il a souligné l’importance du dollar en tant que monnaie mondiale et a comparé la perte de cette position dominante à la défaite dans une guerre majeure.

Toutefois, les défenseurs des cryptomonnaies retiendront une phrase choc de Trump : “Si vous y réfléchissez, c’est une forme supplémentaire de monnaie” 

Déconcertant non ? 

Source : Decrypt

Cancun-Deneb sur Ethereum : les frais s’effondrent sur les L2

Cancun-Deneb sur Ethereum : les frais s’effondrent sur les L2

Le hard fork Cancun-Deneb a été lancé avec succès sur Ethereum le 13 mars, apportant des améliorations majeures, notamment l’EIP 4844, aussi connu sous le nom de Proto-Danksharding. 

Cette mise à jour introduit les « blobs« , permettant de stocker de grandes quantités de données à un coût réduit, ce qui est particulièrement bénéfique pour les rollups. Les rollups, qui publient régulièrement des preuves d’état sur Ethereum, utilisent désormais les blobs au lieu des calldatas. Cela réduit considérablement les frais de transaction sur les layers 2 (L2). En conséquence, les frais sur les L2 ont chuté drastiquement. 

A titre d’exemple, le réseau Base de Coinbase a vu ses frais passer de 0,31$ à seulement 0,0005$. Cette baisse des coûts profite à divers L2 comme Starknet, Optimism, zkSync et Arbitrum. Toutefois, certains portefeuilles et L2 doivent encore s’adapter pour intégrer pleinement ces changements. Avec le déploiement réussi de Cancun-Deneb, l’attention se tourne désormais vers le prochain hard fork, Prague Electra, dont le contenu reste à définir.

Source : Journal du coin

Craig Wright n’est pas le créateur de BTC

Craig Wright n’est pas le créateur de BTC

Un juge britannique a conclu que Craig Wright, surnommé « Faketoshi », n’est pas le créateur du Bitcoin, Satoshi Nakamoto. Ce verdict met fin aux affirmations de Wright, qui revendiquait les droits sur le « whitepaper » et le code du Bitcoin. La Haute Cour a examiné ses dires pendant plus d’un mois, mais a trouvé des preuves accablantes contre lui. Wright n’a pas pu fournir de documents fiables pour étayer ses affirmations. 

Même un expert de Wright a admis que le document fondateur du Bitcoin aurait été produit dans OpenOffice, pas en LaTex comme Wright le prétendait. La Crypto Open Patent Alliance (Copa), qui s’oppose à Wright, envisage des poursuites pour parjure et entrave à la justice. 

Source : Les Echos 

Le chiffre de la semaine : 8

 

Le chiffre de la semaine

C’est la place qu’occupe désormais bitcoin dans le classement des actifs les plus valorisés.

Il vient de passer devant l’argent et se positionne déjà pour gagner des places supplémentaires dans les semaines qui viennent. 

Engelbert Leprince

Rédacteur

Pour aller plus loin :