Accueil > Actualités > Les ETF dévorent le Bitcoin, le Nigéria attaque Binance, MicroStrategy bat des records

Les ETF dévorent BTC, le Nigéria attaque Binance, MicroStrategy bat des records

Les semaines se suivent et se ressemblent… Bitcoin continue sa course effrénée et va de record en record. De 53 000 $ la semaine passée, la cryptomonnaie a réussi à atteindre les 63 000 $, en hausse de 20 % sur la semaine. 

Les fonds amènent, peu à peu, leurs clients dans le marché et assèchent entièrement l’offre en Bitcoin. Faisant, de facto, grimper les prix. 

Du côté d’Ethereum, l’actif marque toujours un temps de retard sur son père spirituel. Il réussit tout de même à atteindre les 3500 $ pour la première fois depuis avril 2022

Le marketcap dépasse quant à lui les 2400 milliards de dollars de valorisation, avec des altcoins loin d’être en reste. En l’espace d’un an, la valeur globale du marché des cryptomonnaies à plus que doublé. Un signe de vitalité de bon augure pour la suite. 

Aussi, maintenant que les bonnes nouvelles sont posées, il est l’heure de notre crypto actu hebdomadaire !

Le Nigéria attaque Binance et lui réclame 10 milliards de dollars

Le Nigéria attaque Binance et lui réclame 10 milliards de dollars.

Le Nigeria, confronté à une grave crise économique et monétaire, accuse Binance de déstabiliser sa monnaie, le naira, suite à l’échec de l’introduction de l’eNaira, sa monnaie numérique. Dans ce contexte tendu, deux responsables de Binance au Nigeria ont été arrêtés pour avoir prétendument facilité le transit illicite de 26 milliards de dollars. Les autorités nigérianes ont bloqué l’accès Internet à plusieurs plateformes de cryptomonnaies, dont Binance, en raison de la spéculation sur les devises exacerbant la crise du naira

Binance a répondu en ajustant ses opérations pour faire face à des mouvements de change inhabituels, tout en soulignant que son activité n’est pas destinée à influencer le prix des devises au Nigeria. 

Le Nigéria a également demandé 10 milliards de dollars de dommages et intérêts à la plateforme suite au retrait du naira de la plateforme d’échange. 

Notons tout de même que la devise du Nigéria est en proie à une baisse continue de sa valeur depuis le premier choc pétrolier. En 1973, il fallait 2 nairas pour obtenir 1 dollar, il en faut plus de 1500 aujourd’hui. Cette crise est donc loin d’être monofactorielle.

La plateforme Kraken lance un service de conservation d’actifs

La plateforme Kraken lance un service de conservation d'actifs.

Kraken lance Kraken Institutional, un nouveau service de conservation d’actifs destiné aux institutions, gestionnaires d’actifs, fonds spéculatifs et individus fortunés. Il vise principalement à diversifier les solutions de garde dans le contexte des ETF Bitcoin Spot

En effet, c’est Coinbase qui domine ce marché en servant de gardien pour 90% des actifs des ETF Bitcoin. Kraken cherche donc à réduire cette concentration autour d’un seul acteur et à s’établir comme une alternative pour les investisseurs institutionnels. 

Ce mouvement intervient alors que les ETF Bitcoin connaissent une popularité croissante, avec des volumes de transactions records.

La BCE déclare que la valeur du Bitcoin est nulle

La BCE déclare que la valeur du Bitcoin est nulle.

La Banque centrale européenne (BCE) a une nouvelle fois critiqué Bitcoin, affirmant qu’il échoue en tant que monnaie numérique décentralisée et que sa valeur intrinsèque est nulle

L’institution suggère que l’approbation des ETF Bitcoin Spot par la SEC pourrait donner une image trompeuse de Bitcoin comme un actif fiable. 

Les critiques de la BCE portent sur plusieurs points, notamment la lenteur et le coût des transactions Bitcoin, l’utilisation prétendue de Bitcoin dans des activités illicites, l’absence de génération de flux de trésorerie par Bitcoin, l’impact environnemental du minage de Bitcoin, et les allégations de manipulation du cours du BTC. 

Cependant, ces arguments sont contestés par de nombreux défenseurs de Bitcoin, qui soulignent ses avantages et ses caractéristiques uniques. A la lueur de sa capacité à conserver de la valeur sur le long terme, son offre limitée, et son potentiel en tant qu’outil de développement pour les énergies renouvelables.

Francfort choisit pour abriter l’AMLA

Francfort choisit pour abriter l’AMLA.

Francfort a été choisie pour accueillir la nouvelle Autorité européenne de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (AMLA). Elle débutera ses activités mi 2025 avec plus de 400 membres du personnel. Cette décision est le résultat d’un accord entre le Conseil et les représentants du Parlement européen. Elle marque une étape clé dans la réforme de l’Union européenne qui vise à renforcer le cadre de lutte contre le blanchiment d’argent. En effet, l’AMLA aura des pouvoirs de surveillance et la capacité d’imposer des sanctions. 

L’emplacement a été déterminé par un processus de sélection transparent et équitable, avec un vote conjoint des colégislateurs. Rappelons que cette initiative fait suite à un ensemble de propositions législatives présentées par la Commission en juillet 2021 pour améliorer les règles de l’UE en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Un camouflet pour Paris tout de même, précurseur dans la législation sur les cryptomonnaies et qui se voit dépasser par nos voisins du Rhin.

La demande des ETF Bitcoin Spot étouffe l’offre de Bitcoin

La demande des ETF Bitcoin Spot étouffe l’offre de Bitcoin.

La demande croissante pour les ETF Bitcoin au comptant dépasse largement l’offre de nouveaux BTC générés par le minage. En effet, seuls 900 bitcoins sont produits quotidiennement quand la demande atteint 2 800 BTC par jour, uniquement par les ETF américains. 

Cette situation a entraîné une hausse significative du prix du BTC, exacerbée par les anticipations de baisse des taux d’intérêt obligataires de la Fed. Avec le prochain halving de Bitcoin en avril, qui réduira la récompense de minage de moitié à 3,125 BTC, l’écart entre l’offre et la demande risque de s’accentuer davantage. 

La pression sur l’actif devrait donc continuer d’aller croissant.

La société StarWare annonce Stwo Prover

La société StarWare annonce Stwo Prover.

StarkWare a annoncé Stwo Prover, une nouvelle solution utilisant Circle STARK pour améliorer l’évolutivité de la blockchain. Stwo, qui sera open-source sous Apache 2.0 dès le premier jour, implémentera Circle STARK avec le champ principal efficace M31. 

Cette innovation, issue d’une collaboration avec Polygon Labs, permet d’adapter le protocole STARK à des champs qui n’étaient auparavant pas compatibles, comme M31, grâce à l’utilisation de la courbe de cercle pour fournir la structure nécessaire.

Stwo Prover promet d’apporter des performances de preuve sans précédent et bénéficiera à l’écosystème en offrant une mise à l’échelle de niveau supérieur. Les systèmes basés sur Stone, y compris Starknet et les appchains potentielles, pourront utiliser Stwo sans affecter les développeurs, grâce à la compatibilité avec le code de haut niveau du Caire.

Les utilisateurs et les constructeurs de Starknet profiteront de transactions plus rapides et moins coûteuses une fois Stwo déployé.

Le chiffre de la semaine : 12

Le chiffre de la semaine

C’est le montant en milliards de dollars du magot de MicroStrategy. Avec ses 193 000 BTC, l’entreprise réalise une plus value-latente de 6 milliards de dollars en Bitcoin. Un chiffre qui pourrait sensiblement grimper dans les prochains mois. 

Engelbert Leprince

Rédacteur

Pour aller plus loin :